LENSK et ses délires éphémères : “je rêve d’un monde en couleurs”

Des dessins, des mots, des citations inspirantes, des personnages colorés et… des craies. Si ces mots vous évoquent de jolies images et que vous habitez Bruxelles, très probablement vous avez eu la chance de tomber sur un des “délires éphémères” de LENSK. J’ai découvert l’univers imaginaire de cet artiste grâce à Instagram et Facebook, et captivée par l’originalité et l’inspiration de ses dessins, j’ai fait ma curieuse! Je vous présente Gilles, la main créative derrière le street art le plus inspirant et “durable” à Bruxelles.

  1. Salut Gilles, d’où vient ton nom d’artiste?
    LENSK ce sont les initiales des prénoms de mes 5 enfants : Luna Emma Noah Sarah Kalissa.
  2.  Es-tu bruxellois?
    Oui je suis bruxellois, même si actuellement j’habite à Vilvoorde. Je bosse encore sur Bruxelles.

  3.  D’où vient l’inspiration de ton travail d’artiste?
    J’ai commencé par le graffiti en 1997  à 15 ans … Et c’est toujours resté malgré ma paternité, mais je ne pouvais plus me permettre de l’illégal , donc il y a 2 ans j’ai commencé à peindre sur toile, puis comme je suis touche à tout je tente ce dont j’ai envie,  j’aime les couleurs et je pense que les gens en ont besoin. Récemment j’ai découvert les craies et l’art éphémère, et que ça me plaisait. J’ai fait la connaissance via les réseaux sociaux d’autres artistes éphémères à Paris. Puisque ça n’existait pas à Bruxelles je me suis dit que je pourrais être un précurseur dans la discipline et maintenant je me fais un nom à travers ça.
  4. Actuellement fais-tu juste de l’éphémère?
    Je ne fais pas que de l’art éphémère, je peins à la bombe ou aux marqueurs de peinture, je fais des toiles ou des objets décoratifs personnalisés sur commande et dernièrement j’ai même participé à une expo collective.
  5. Comment choisis-tu l’endroit pour exprimer ta créativité?
    Je bosse à la Stib et je dessine là ou mon tram m’emmène, donc en général les terminus parce que c’est là que je traîne. Sinon je choisis au feeling,  je ne m’oblige aucun endroit…
  6. Comment peut-on faire pour avoir la chance de voir tes délires en vrai?
    Pour voir mes dessins, il faut déjà espérer qu’il ne pleut pas… Et alors peut-être tu les verras, ou si tu veux tu peux me suivre sur ma page Facebook où souvent je partage mes délires juste après leur création.
  7. Comment définirais-tu ton travail d’artiste en 3 mots?
    Plaisir, passion, couleurs.
  8. Pourquoi aimes-tu Bruxelles?
    J’ai grandi à Bruxelles et j’aime ma ville. Je souhaite lui apporter de la couleur au quotidien, je ne veux pas la salir mais juste la colorier avec ma touche 😉

 

Toutes les photos dans cet article appartiennent à Lensk, vous pouvez en découvrir plein d’autres ou le contacter via sa page Facebook et Instagram.

 
Advertisements

One Comment on “LENSK et ses délires éphémères : “je rêve d’un monde en couleurs”

  1. Pingback: 2017-03 Yes Weekend (street art)… la vie est triste sans artistes ! | la-passerelle-des-arts-chaville

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: